Dimanche 8 janvier 7 08 /01 /Jan 16:02

 

Il n'y aura:

  • Pas de transport à la demande (au lieu et aux horaires choisis) sur la ville de Saint-Jean

  • Pas de desserte de certains quartiers excentrés de la ville

  • Pas de baisse du coût des transports pour la commune de Saint-Jean, même si la Com-Com devait payer le service moins cher grâce à un nouvel appel d'offres (pour rappel: la municipalité n'avait pas attribué le marché à l'entreprise proposant le meilleur tarif pour la commune)

 

En revanche, il y aura:

  • De nouvelles solutions de transport vers les communes de Coeur de Maurienne (transport à la demande ou ligne régulière 1 à 2 fois par jour). C'est le point positif !

  • Mise en place du Versement Transport par M. Pierre-Marie Charvoz, Vice-Président aux transports, qui a pris la décision de taxer tous les employeurs de plus de 9 salariés à un moment difficile pour les entreprises et les collectivités

  • Grosse facture, qui au lieu de diminuer (ce qui était l'objectif du transfert) augmente encore pour la commune de Saint-Jean !

278 505 euros/an donc plus d'1,5 millions d'euros pour la ville pour la période allant de mai 2008 à mars 2014, auxquels il faut ajouter plus de 7000euros/an versés par la commune à la Com-Com au titre du versement transport

La Com-Com a accepté le transfert du service des Saint-Jean Bus dans l'état actuel, avec un bus toutes les 20 minutes, à condition que la commune de Saint-Jean paie tout et que cela ne lui coûte rien. Pour M. Marc Tournabien, Vice-Président de la Com-Com, il s'agit d'une “version luxueuse” des transports que Saint-Jean s'offre (conseil communautaire, 14/12/2011).

Cela permet à nos élus saint-jeannais de ne pas perdre la face (ils conservent leurs Saint-Jean Bus) mais c'est un gaspillage financé avec nos impôts. Il faudra donc reprendre ce dossier avec la Com-Com dès 2014.

 

On ne peut pas affirmer comme l'opposition municipale (Saint-Jean 10000) que “si [le transfert] avait eu lieu en amont de la création du service, l'impact pour les finances de la ville aurait été nul” (courrier des lecteurs de La Maurienne, 05/01/2012). Il y aurait nécessairement eu un impact parce que la ville contribue aux finances de la Com-Com à hauteur de 80%. Mais il aurait été beaucoup moins important. C'est pourquoi, nous proposions depuis novembre 2009 non un transfert mais une reprise à zéro du dossier par la Com-Com (bulletin VSJ n°8).

Par Vivons Saint Jean - Publié dans : Bulletins d'information
Voir les 0 commentaires
Retour à l'accueil

Vivons Saint-Jean

 

Vivons Saint-Jean est une association citoyenne créée après les municipales 2008.


Elle a pour but de promouvoir la démocratie locale et de préparer les prochaines échéances électorales à Saint-Jean-de-Maurienne (Savoie).


Elle distribue son bulletin bimestriel à 3500 exemplaires.

 

clocher

 

 

Nous contacter:

Syndication

  • Flux RSS des articles
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés